Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 10 novembre 2018 (heure non définie)

4 parties : 1 2 3 4

Que Maudite Soit la Guerre ! Week-end antimilitariste

  • le samedi 10 novembre 2018 à 18:00
  • salle du Temps Libre

Armistice ?

« Plus jamais ça ! » « C'est la der des ders » qu'ils disaient. Pourtant, cent ans après, la fRance est toujours impliquée dans des conflits armés, nourrit des guerres et des crimes contre l'humanité par la vente d'armes... Mais où est donc l'armistice ?

A l'occasion du centenaire, nous proposons de ne pas se joindre aux habituelles commémorations qui tentent de donner du sens au souvenir de ce qui ne fut qu'une boucherie effroyable : 18 millions de morts.

Nous désertons les cérémonies officielles car nous pensons que célébrer les guerres du passé entretient l'esprit belliqueux et ne change rien ni au présent ni au futur.

Retrouvons-nous plutôt pour réfléchir ensemble, entendre des voix qui questionnent la guerre hier et aujourd'hui, ici et ailleurs.

« Je hais violemment l'héroïsme sur ordre, la violence gratuite et le nationalisme débile. La guerre est la chose la plus méprisable. »
Albert Einstein.


1 2 3 4

- Vendredi 9 novembre soir / Salle du Temps Libre :
Chorale éphémère "Que maudite-soit la guerre !" suivie d'une conférence-débat animée par la Libre Pensée sur la réhabilitation des fusillés pour l'exemple pendant la guerre 14-18.


1 2 3 4

- Samedi 10 novembre après-midi et soir / Salle du Temps Libre :
Conférence-spectacle sur le militarisme en 14-18 animée par la compagnie La Palissade. Autres conférences, tables de presse, espace d'expression libre, accueil enfant.


1 2 3 4

- Dimanche 11 novembre :
Matin / Bibliothèque : lectures jeunesse, expression libre
15h / Monument aux morts : Cérémonie officielle
17h / Eglise : projection du film "Les gardiennes" de Christian Beauvois
19h30 / Salle du Temps Libre : soirée festive

Affiche-medium

Programme-medium

Source : https://nantes.indymedia.org/events/43041

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir